Episode 1 : Youtube, Juncker et la censure

Voici l’intégralité du script de l’épisode 1 : Youtube, Juncker et la censure

Sources intégrées au corps de texte.

Voir la vidéo

Septembre 2015.

Alors que les insouciants bambins passent le portillon de leur école en plein plan vigipirate renforcé, que les égyptomanes s’étripent dans une guerre fratricide et que les manifestants anti-loi travail refoulent le bitume après une pause estivale…

Un évènement allait bousculer le microcosme youtube.

Un évènement dont des retentissements se firent entendre jusqu’aux ondes télévisées.

MB : Mais dites nous qu’est ceque c’est que donc que ce truc dingue, Mr Rabbit ?

MR : Et bien, une interview du président de la commission européenne…

MB : Mais… C’est nul !

MR : En effet, et pourtant !

Depuis quelques années YouTube America organise une interview du président Obama. Interview réalisée par des YouTubeurs. Pour la rentrée 2016, l’idée était de reproduire la même chose en Europe, avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission Européenne.

Pour ce faire, Youtube à sélectionné 3 youtubeurs européens, dont une Française, Laetitia, créatrice de la chaîne Le Corps La Maison L’esprit.

Mr Black : C’est une chaîne politique ?

Mr R : Hummm… Pas vraiment, c’est une chaîne sur le mode de vie bio et naturel.

Mr B : Mais… Quel intérêt ?

Mr R : Surement pour ne pas faire de vague

Mr B : Ah bon, les écolos ne font pas de vagues ? Ils connaissent Greenpeace ?

Mr R : Oui, ben justement, si c’était l’idée, ils se sont bien planté

En effet, la jeune femme a créée un gros buzz en posant des questions plutôt cullottées au président de la commission européenne dans son interview, mais surtout en sortant une seconde vidéo, qui à énormément circulée sur les réseaux sociaux avec son bandeau : “YOUTUBE ME CENSURE A LA COMMISSION EUROPEENNE”

Vous pouvez retrouver la vidéo dans son intégralité ici : https://www.facebook.com/lecorpslamaisonlesprit/videos/1088898737867139/

Censure. Le terme est fort, et s’il parait évident que Youtube voulait que la relation avec la Commission se passe bien pour pouvoir péréniser le principe comme c’est le cas aux états-unis, on peut effectivement se demander jusqu’où ils sont prêts à aller pour cela.

Regardons donc l’extrait incriminé :

(extrait YOUTUBE ME CENSURE 1:27)

Effectivement, le Red Flag est synonyme de tentative de censure. Une censure en amont, afin de mieux contrôler l’image de Jean-Claude Juncker. Mais si red flag il y a, ce ne serait pas une directive qui viendrait directement de Youtube, mais bien de Natacha, la porte parole de Juncker. Youtube ne sera donc que le médiateur de l’information dans ce cas précis.

Aussi, ce que cette vidéo ne dit pas c’est que lors de ce même entretien, le conseiller de Youtube lui dit bien : “ Je ne pourrais jamais te la censurer mais ça nous arrange pas. Voilà…” (libé : 9:23)

MrR : Ensuite, il y a la menace (extrait “Sauf si tu veux pas faire long feu sur Youtube, mais…”)

Est-ce réellement une menace ? Analysons.

Mr R : Déjà, l’extrait ne nous permet pas de savoir si l’employé de Youtube rajoute quelque chose après le “mais”, ni de connaître la question qui l’a poussé à réagir ainsi. En regardant une vidéo plus complète de l’entretien, on comprend que ce qui vient après le “mais” est important  (libé  12:48 menace + porte drapeau) : ce qui gêne vraiment le conseiller, c’est l’amalgame “apple-youtube”, qui laisserait entendre que youtube se sert des avantages fiscaux du Luxembourg, comme c’est le cas pour apple (video libé : 8:16). Le “si tu veux pas faire long feu sur youtube” parle de ça : Laetitia ne pourra logiquement pas être un “porte drapeau” de Youtube si elle véhicule une mauvaise image de la firme. Et le contrat qu’il lui ont finalement proposé le lendemain confirme cette volonté initiale de la nommer ambassadrice.

Ensuite, il parait évident que si la commission européenne regrette l’interview, le partenariat avec youtube sentirait le roussi, et c’est clairement pas ce que cherche Youtube. D’autant plus que la Commission, sous la présidence de Juncker, à ouvert une enquête en juillet contre Google, maison mère de YouTube, pour “abus de position dominante dans la publicité en ligne” (http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2016/07/14/32001-20160714ARTFIG00117-l-europe-soupconne-google-d-abus-de-position-dominante-dans-la-publicite-en-ligne.php ). On comprend donc la fébrilité de l’employé de la firme, et le désir de parfaitement gérer son image auprès du président Juncker. De plus, si la collaboration avec la Commission Européenne prend l’eau à cause d’une youtubeuse, il est fort probable que youtube n’ai plus envie de travailler avec celle qui l’aura mise dans une situation inconfortable si ils peuvent faire autrement. Ce n’est pas de la discrimination, juste de de logique. Du coup, l’employé de youtube lui prodigue un réel conseil.

Lorsqu’il lui parle des gens qui lui font confiance qu’elle risque de se mettre à dos… Ca peut paraître absurde. Mais au final, c’est pas tant les sujets qui importe aux gens tels que le Luxleaks, le Tafta ou les lobbies qu’il essaye de lui faire corriger, mais plus la manière de tourner ses questions, hyper frontales, violentes, mettant à mal la personne, fleurtant avec l’attaque personnelle… Selon lui, si son public s’intéresse à ces sujets là, elle peut en parler, mais il faut y mettre les formes. (libé 0:55)

Bien sûr, en parlant des gens qui lui font confiance, il joue sur l’affect afin de la déstabiliser et de l’influencer. C’est de la rhétorique de base, maladroite et déplacée, d’un employé qui ne sait pas comment se sortir d’une impasse. Laetitia en a d’ailleurs conscience puisqu’elle dit (extrait chaine: 5:23). Effectivement, cette tentative de manipulation au final, vient de lui, et pas vraiment de youtube. L’entreprise ne peut pas être incriminée de la sorte pour les méthodes employées par un de ses représentant. Après, on peut très bien convenir que c’est répréhensible, et que Youtube devrait former ses employés afin que ce type de discours ne soit pas tenu. On peut convaincre les gens autrement.

Mais peut-on vraiment parler de menace ? En ayant conscience de tout ça c’est déjà pas sûr. Ajoutons aussi que la menace peut être perçue dans les deux sens : Lorsque Laetitia lui parle des questions qu’elle à envie de poser, le conseiller youtube devait sentir l’épée de Damoclès lui frôler le crâne ! Elle aurait eu envie de le mettre mal face à son employeur, qu’elle ne s’y serait pas prise autrement ! Rappelons que Youtube est l’employeur du conseiller, pas de Laetitia. C’est plus lui qui aurait à craindre des sanctions qu’elle. En plus, la menace qu’elle à l’impression d’avoir subit, on a du mal à imaginer comment elle aurait pu être mise à exécution sans recours juridique possible. En revanche, sanctionner discrètement le conseiller reste beaucoup plus accessible pour youtube…

Difficile donc de juger cette “menace”, qui n’en n’est peut-être même pas vraiment une, mais plus un conseil… On est finalement plus dans le flou que dans la certitude.

Passons à la censure…

Laetitia a décidé de finalement poser ses questions quand même. C’est tout à son honneur, elle a de l’intégrité à revendre.

Mr B : D’ailleurs, je veux bien lui en racheter un peu… Pour offrir… A certains…

Mr R : Bon, elle a filmé un mec en caméra caché tout de même… Pour l’intégrité des moyens employés, on sera donc plus mitigé !

En tous cas, les questions sont là, posées face à Juncker, elles mettent les pieds dans le plats, et titillent la probité du bonhomme… Et pourtant, la vidéo est toujours en ligne dans son intégralité. Et Youtube félicite même Laetitia, et lui offre le contrat de ses rêves… On peut donc se demander où est la censure annoncée ?

On peut aussi se questionner sur la raison pour laquelle Youtube la complimente… Alors qu’avant, ils ne voulaient pas qu’elle parte dans cette direction ? (vidéo coulisses : 48:23)

En réalité, c’est simple, la Commission Européenne est satisfaite, c’est le principal pour youtube. Juncker s’en est bien tiré, il est habitué à répondre à ces sujets là contrairement à ce qu’on pourrait croire (https://www.euractiv.fr/section/climat-environnement/news/juncker-accuse-de-privilegier-les-lobbys-de-l-industrie-au-detriment-des-ong/ ), et la question des lobbys qui semblait tant gêner le conseiller youtube si on en croit la vidéo buzz, était pourtant une des questions parmis les plus importantes proposées par Debating Europe, co-organisateur de l’évènement (vidéo capture d’ecran Debating Europe). Et en plus, cerise sur le gâteau, une interview comme celle là avait du potentiel pour faire du buzz ! Donc, le coup de pied dans la fourmilière de Laetitia se trouve n’être en réalité que du vent, qui va finir par servir Youtube et Juncker plutôt que l’inverse…

Au final, cette histoire de menace et de censure, ressemble plus à une interprétation quelque peu excessive, et on ne comprend pas vraiment comment l’offre de contrat de mission humanitaire qui lui est faite ensuite puisse être refusée de la sorte, alors qu’elle en rêve, et surtout que des gens en ont besoin ! Laetitia a peur que cette offre soit un pot de vin contre son silence… Mais Youtube n’est pas censé être au courant qu’elle a filmé un de leur employé en train de dire qu’elle risquait “de ne pas faire long feu”… Donc un pot de vin contre quoi ? Y a-t-il une close de silence spécifiée dans le contrat ? Visiblement, elle ne semble même pas l’avoir fait lire par un professionnel…Elle aurait pu également contacter ses homologues polonais et allemands, pour savoir s’ils avaient reçu eux aussi une offre similaire…

Mr B : En plus, tu l’as dit tout à l’heure, il semblerait que youtube envisageait dès le départ de lui proposer un tel contrat, comme nous l’avons déjà vu (libé 12:50 : porte drapeau)… Mais non, on préfère en tirer des conclusions complotistes… Et refuser l’offre…

Laetitia à l’air d’être une fille honnête, et pourtant ce point précis ressemble à une tentative de manipulation de l’opinion. Rien, absolument rien, ne laisse entendre que cette offre de contrat puisse être autre chose que ce qu’elle est. Le reste n’est qu’interprétation…

S’ajoute à ce sentiment le montage du début, réalisé comme un teaser qui nous engage à continuer à regarder, la caméra caché qui nous suggère des révélations sur les coulisses, les bandeaux annonçant la censure de youtube… Aiinsi, le mythe de David contre Goliath, on ne peut plus populaire à notre époque, y est parfaitement représenté… Dans l’idée, comme dans la narration, on est plus face à des techniques réservées aux pros de la com’ qu’à ce qu’on s’imagine d’une chaîne écolo-bio prônant la simplicité.

La toute fin de la vidéo n’arrange pas cette impression, car on peut y lire des remerciements pour Osons Causer, une chaîne très engagée politiquement, notamment dans les mouvements sociaux concernant la loi travail. Cette chaîne est connue pour ses techniques de com’ offensives, ayant participé à la création du collectif On vaut mieux que ça, et leur campagne de com’ parfaitement orchestrée dans leurs débuts, ils ont également investi la communication web des Nuits debouts. Enfin, ils ont participé à l’édition d’un livre On vaut mieux que ça, alors même qu’il ne faisaient plus partie du collectif… Bref, des jeunes gens politisés qui savent très bien gérer leur com’… Et avec un simple coup d’oeil dans la description de la vidéo, on apprend qu’ils ont aidés à la rédaction des questions… Et certainement plus encore (extrait coulisses 47:17)

En faisant un petit tour sur la page facebook du plus célèbre d’entre eux, Ludo, on y trouve ce post :

Donc,contrairement à ce que dit Laetitia, il n’y avait pas vraiment la volonté de poser à Juncker des questions “que la jeunesse se pose”, mais bien des pièges.

Le jeune homme qui tient la caméra est aussi un vidéaste : Raj, de la chaine Autodisciple.

Mr B : Autodiscip…?  Mais c’est quoi cette merde ?

Mr R : Et bien, une chaîne de développement personnel

Mr B: Hein ? Mais c’est pas des arnaques ces trucs là…

Mr R : Oh, je ne porterais pas de jugement là dessus, chacun se fera son avis…

En tout cas, une chose est sûre, le gars n’est pas clair. Dans cette vidéo, il propose des formation à 200€, pour devenir Youtubeur professionnel en 6 mois (https://www.youtube.com/watch?v=z1lBwsVHoXA )… Le mec, déjà, il te propose un business plan via Youtube, et aide faire une vidéo qui dénonce les business plan de youtube… Ensuite, sa formation n’est pas vraiment à 200€, mais à 199€… Ne pas mettre un chiffre rond, c’est utiliser une technique de manipulation mentale, utilisée en marketting, qui s’appelle l’effet d’encrage, en savoir plus avec cette vidéo de Science Etonnante (https://www.youtube.com/watch?v=fxTxU0Echq8 ). Et il aide donc Laetitia et Osons Causer à réaliser une vidéo-piège qui dénonce les tentatives de manipulation mentale de la part du conseiller Youtube… Comment peut-on être droit dans ses bottes en utilisant soit-même des choses qu’on dénonce ? Bon, on peut estimer que c’est une question de limite morale personnelle, chacun à les siennes… Mais quand on creuse, on s’aperçoit que Raj, tout comme Osons causer ont un point commun, ils ont un lien avec des chaînes… De drague ! Raj lancé la chaîne “La gouaille” (https://www.youtube.com/channel/UCkXydpqnpaFSVCR0o6pNyHg/videos ), comme il le dit ici (https://www.youtube.com/watch?v=fW0Yi3mdWQg ) avec des vidéos comme “comment se rapprocher physiquement” (https://www.youtube.com/watch?v=jNcEZWuNT4I ), ou “Sexuer en 3 étape” (https://www.youtube.com/watch?v=7oQeoq5t7Q8 )… Osons causer, par contre, ne sont pas directement investis dans la chaîne de Jonathan DLS, ils semblent se contenter de lui pretter leur appart ( osons causer : https://www.youtube.com/watch?v=B4uNm-IsWnA  Jonathan DLS : https://www.youtube.com/watch?v=AYRCz044eYk ), mais bon… [NOTE 12/07/2017 : Toutes les vidéos de la chaîne La gouaille où Raj apparaissait ont soit été enlevées soit mises en privé… Il ne restera plus qu’à nous croire sur parole…]

Mr B : Tu es en train de juger là…

Mr R : J’avoue… Mais comment veux-tu après que je puisse accorder du crédit à ces gens ?

Mr B : Non mais l’important, c’est pas ce qu’ils font à côté, mais ce qu’il dénoncent dans leur vidéo…

Mr R : C’est vrai… Revenons donc à la vidéo…

Un autre aspect me dérange… On apprend sur le site du journal Le monde que cest Laetitia qui à sollicité Google pour avoir des conseils de la part de Youtube : (http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/09/20/jean-claude-juncker-et-les-youtubeurs_5000631_4408996.html ) : (“Du côté de YouTube, justement, l’histoire est légèrement différente. La filiale d’Alphabet (ex-Google) explique que c’est Laetitia Nadji qui a elle-même contacté YouTube pour préparer son interview. « [Laetitia Nadji] nous a sollicités pour des conseils sur la manière de les formuler. Notre collègue l’a encouragée à privilégier le respect à la confrontation et comme l’atteste sa vidéo de l’interview, elle a eu l’opportunité de poser toutes les questions qu’elle avait préparées. »)

Il y avait donc la volonté de proposer ses questions à Youtube, questions qu’elle avait volontairement écrites avec Osons Causer dans le but de piéger Jean-Claude Juncker. Le hic, c’est que du coup, plutôt que de piéger Juncker, vieux briscard aguerri, la petite troupe à en réalité piégé un employé de youtube, certainement beaucoup plus habitué au marketting qu’à la pression politique (libé 7:23 : “je suis un francophone marketeer”). L’histoire à la David contre Goliath est alors toute tracée, il ne reste plus qu’à faire coller le maximum d’éléments à ce récit, c’est à dire pas grand chose au final, de gonfler les interprétations grâce à des effets narratifs et de montage, et de rajouter une tentative de corruption imaginaire pour sceller le tout. Et on a une belle machine à faire du buzz ! La preuve : près de 500 000 vues en une semaine, et pas mal de nouveaux abonnés à la clé en sus.

Au final, qu’en conclure ?

Et bien que rien n’est simple et qu’il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. D’un côté comme de l’autre, il semble y avoir des tentatives de manipulation. L’histoire à la David contre Goliath est séduisante, mais trop forcée et tronquée pour être représentative de la réalité. Évidemment, dénoncer les pressions, c’est bien, mais ça aurait pu se faire en interne plutôt que sur la place publique. On peut estimer qu’il est reste pertinent de montrer la tentative de manipulation de Youtube… Mais qu’est-ce qu’essayent de démontrer Laetitia et ses amis, ici ? Que Youtube cherche à éviter les incidents avec un partenaire important ? Que ces interviews ne sont qu’un prétexte à vendre à la Commission Européenne un nouvel espace d’auto-promotion ? Quelle révélation ! Merci beaucoup, moi qui pensais qu’on vivait à Disneyland…

Mr B : Surement à cause de l’anthropomorphisme…

Mr R : Quel anthropomorphisme ?

Bref… En tout cas, personnellement, je ne parlerai pas de tentative de lobbying, contrairement à l’article de libération, car comme le dit Martin Pigeon, du Corporate Europe Observatory, dans ce même article : il faut qu’il y ai un accord éditorial avéré entre Youtube et la Commission pour que cela puisse être considéré comme tel. Et en l’état, c’est difficile à prouver…

On peut alors légitimement se demander si Laetitia à réalisé cette vidéo uniquement pour le buzz ou si elle estime réellement que Youtube menace et instrumentalise les youtubeurs, surtout que de leurs côtés, les 2 autres vidéastes européens ont niés avoir subi une quelconque pression. Elle a peut-être aussi été influencée par Osons Causer qui trouvait là l’occasion de jouer les trublions en l’inflençant afin d’orienter sa vision des choses. Peut-être, à contrario, que le conseiller de Youtube a reçu des directives de ses supérieurs, ou même de la Commission Européenne, pour menacer directement la youtubeuse…

On ne sait pas. Et on ne saura certainement jamais.

Il est donc important de conserver son esprit critique, et de ne pas tirer de conclusion trop hâtive comme cela a été fait par beaucoup trop de personnes. On est facilement séduit par ce type d’histoire à la David contre Goliath, où la malhonnêteté des puissants est soulignée à gros traits, y retrouvant le délice de la flatterie de nos biais de confirmation.

————————————————-

Sources supplémentaires :

 

http://www.numerama.com/politique/195481-laetitia-nadji-juncker-et-youtube-pourquoi-tant-de-drama.html

 

vidéo coulisses

https://www.facebook.com/lecorpslamaisonlesprit/videos/1086405791449767/

“personne est faché” 36:16

“Osons causer nous a formaté” 47:17

“google félicite” 48:23

 

le monde : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/09/20/jean-claude-juncker-et-les-youtubeurs_5000631_4408996.html

 

libé :

http://www.liberation.fr/france/2016/09/23/juncker-youtube-making-of-d-un-fiasco_1508062

“je ne pourrais jamais te la censurer” ( 9:23)

C'est en partageant que le Projet Utopia deviendra celui de tous :

1 commentaire sur “Episode 1 : Youtube, Juncker et la censure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *