Episode 5 : Pourquoi sommes-nous masqués ?

Ecran noir

Lumière s’allume : Mr Rabbit est attaché à une chaise

Un interrogateur (sur 2) se penche vers lui.

i1 : Alors, c’est ça Mr Rabbit ?

i2 : Il semblerait, oui

Mr R : Oui, c’est bien moi, mais vous auriez pu m’envoyer un carton d’invitation, plutôt que de…

i1 : LA FERME ! Tu te crois malin avec ton déguisement ridicule ?

i2 : Ridicule, ridicule, je le trouve plutôt flippant, moi…

Mr R : Alors, ça tombe bien que vous disiez ça, car c’était un peu le but…

i1 : D’être ridicule ?

Mr R : Non flippant

i1 : Ben c’est raté, t’es ridicule !

i2, timidement : Oh, si un peu flippant, quand même… Non ?

Mr R : Non mais c’est très intéressant ce que vous dites, car ça fait partie des questions qu’on s’est posé au début du Projet Utopia.

i1 : Ah ouais, le Projet Utopia… Et c’est quoi exactement le projet de votre secte ?

Mr R : Alors non, déjà, ce n’est pas une secte…

i2 : “Société secrète”, plutôt

Mr R : Non plus…

i1 : Tu nous prends pour des cons ? Vous cachez votre identité, c’est donc secret !

i2 : Vous manipulez l’esprit des gens, comme les Francs Maçons, vous cherchez à modeler la société selon votre propre vision !

Mr R : En fait, la société elle-même se charge déjà de modeler les gens… L’influence psychosociale fait partie de notre quotidien, et elle est intégrée inconsciemment par la population. Nous, ce qu’on essaye de faire, c’est de donner des clés de compréhension du monde, permettant de prendre du recul, afin de limiter ce type d’influences… Entre autre…

i1 à i2 : Il nous prend pour des cons.

i1 à Mr Rabbit : Tu nous prends pour des cons !

i2 : Si votre discours était honnête, vous ne prendriez pas la peine d’avancer masqué !

Mr R : Ah… Vous n’avez donc pas lu notre blog ?

i1 : Pour subir votre formatage intellectuel et remettre en doute mes certitudes ? Ah ah ah, vous êtes drôle, finalement…

Mr R : Les raisons principales qui nous ont poussé à ne pas nous montrer sont multiples… Mais essentiellement d’ordre psychologique et conceptuelles.

i1 : N’importe quoi, qu’est-ce qu’il y a de psychologique dans un lapin blanc ?

i2 : Une référence à Alice au pays des merveilles, peut-être ?

Mr R : Ah, mais c’est conceptuel là, pas vraiment psychologique. J’aime bien Lewis Caroll, mais la référence était plus la série Utopia, de Dennis Kelly. Mr Rabbit est un personnage mystérieux qui révèle au grand jour un complot mondial de contrôle des…

i2 : CHUT ! Spoilers ! On ne l’a pas vu.

Mr R : Oui, bon, peu importe. En gros, Utopia est une série complotiste, mais le Projet Utopia est plutôt une réponse à ça, en réalité. Mr Rabbit est un personnage, une icône, ce qui permet un détachement vis à vis du présentateur afin de mettre en avant le propos. Trop souvent, le présentateur suscite une émotion : On peut l’adorer, ou le détester, on peut être séduit ou repoussé. Surtout sur internet, où la proximité avec le présentateur est plus grande et la liberté de parole à son paroxysme… Nous ce qui nous intéresse, c’est de transmettre un propos.

BLANC

i1 : Totalement débile !

i2 : Aberrant…

i1 : De base ton lapin suscite quelque chose puisque moi je le trouve ridicule et lui (montrant i2) flippant !

Mr R : C’est obligatoire, mais on évite déjà les réactions trop extrêmes. Et puis on a aussi Mr Black, en ombre chinoise et Mr HGW, dont on ne voit que la bouche, ils sont encore plus neutres. Mais… J’avoue que le côté un peu flippant est volontaire… D’ailleurs, la musique y est pour beaucoup. Elle permet de poser une atmosphère un peu angoissante, qui compense l’aspect ridicule du déguisement, et aiguise l’attention. Car le cerveau est beaucoup plus réceptif lorsqu’il est en situation de stress !

i1 : AH Aaaah ! Tu avoues enfin que vous faîtes de la manipulation mentale !

Mr R : Ah non, on ne manipule pas, on cherche à optimiser les canaux de l’attention !

i2 : Pourtant dans la vidéo sur Houdini, l’attention est mise à rude épreuve avec un montage trop compliqué à suivre !

Mr R : On a fait ce qu’on a pu, vous pensez que c’est facile d’envoyer un flux vidéo à partir de 1924 ?

i1 : Ah Ah ! Vous rigolez ? Vous avez juste fait l’erreur de vous plier à un concept narratif, et vous avez perdu du vue votre objectif pédagogique !

Mr R : Ah, c’est gentil de défendre notre volonté pédagogique.

i1 : Quoi ? Moi je suis gentil ? (se tourne vers i2) Moi je suis gentil ?

i2 hausse les épaules.

Mr R : Il y a aussi la question du costume.

i1 : Pardon ?

Mr R : Non, mais c’est très intéressant, alors comme vous ne posez pas la question, et bien, je l’aborde…

i2 : Là, il te prend pour un con !

i1 : Ah ouais ? Plus pour longtemps !

Mr R : Non mais, pas du tout, je n’oserais pas. Mais vous allez voir, ça devrait vous intéresser…

i1 : Vas-y, avant que je m’énerve…

Mr R : Eh bien…

i3 passe en arrière plan, en train de balayer.

Mr R: heu…

i1: Quoi “ Heu “ ?

i1 se retourne. Il voit i3. i3 salue les autres agents, qui le saluent a leur tour d’un signe de main. Ils se retournent:

i1: Bref, tu disais ?

Mr R: Eh bien… Le costume est là pour apporter un peu de sérieux, ce qui compense aussi un peu le ridicule de la tête de lapin. Il y a un décalage, qui crée à son tour un sentiment de malaise, afin de stimuler l’attention.

i2 : Oui, tu l’as déjà expliqué tout à l’heure…

Mr R : Exact. Mais il y a un hic. C’est que le costume… C’est un code vestimentaire qui en impose… Nous avons tendance à respecter ce code vestimentaire, et l’interpréter inconsciemment comme un argument d’autorité.

i1 : Voualaaa ! Il y a bien manipulation !

i2 : Pourquoi imposer une impression d’autorité, alors que vous dites chercher à être neutre ?

Mr R : C’est effectivement un effet pervers de ce que j’ai expliqué auparavant : compenser le ridicule et créer un sentiment de malaise. Mais j’allais pas venir avec mon masque de lapin, une salopette et une chemise à carreaux ! Bon, c’est sûr qu’on aurait pu choisir plus neutre et moins ridicule qu’un lapin en costume… Mais en même temps, il fallait une identité, trop de neutralité, ça devient banal… Pour bien transmettre, il faut marquer les esprits !

Petit blanc.

i1 : Ca n’a aucun putain de sens…

i2 : C’est en totale contradiction avec votre soit-disante volonté de transmission sans influence psycho-sociale !

Mr R : C’est vrai. Mais c’est aussi une excellente façon de transmettre… Et puis la neutralité absolue n’existe pas, les limites sont floues et tout est une affaire de choix et de compromis… On essaye tout de même de limiter ce biais d’autorité au costume… Le masque de lapin, vient lui aussi à son tour casser cette autorité… Il n’est pas Professeur Bidule ou Docteur Trucmuche, il n’a pas de charisme naturel qui rajouterait une couche d’autorité, il n’utilise pas de mots savants ou de rhétorique politique au discours creux… Bref, on ne joue pas trop avec cet outil, car ça ne serait vraiment pas honnête… Par contre, on espère que nos spectateurs apprendrons à dépasser cet effet d’autorité, si ce n’est pas déjà le cas. D’ailleurs, je ne peux que vous conseiller de regarder la vidéo de la chaîne youtube Horizon Gull sur la soumission au costume, qui vous permettra d’acquérir quelques clé pour déconstruire tout ça…

i1 : Ok… Pas très clair tout ça…

i2 : Non mais il a dit qu’il fallait regarder la vidéo d’abord…

i1 : Un peu facile comme position… En tout cas, il y a un truc qui me démange…

Mr R : Découvrir qui se cache sous le masque…

i1 : Comment t’as deviné ?

Mr R : C’est le dernier point qu’on a pas abordé… Le mystère… Mais ça va vous décevoir, le mystère c’est juste un moyen de solliciter l’attention, comme pour le costume ou l’ambiance… Mais je n’aurais pas le temps d’approfondir plus le sujet maintenant…

i1 : Pourquoi ? Tu comptes t’éclipser ? Ah ah ah

Mr R : Tout à fait, c’était un échange très intéressant, je vous remercie de m’avoir invité…

Mr Rabbit disparaît dans un tourbillon de lumière.

i1 : Bon ok, là oui, il nous a vraiment pris pour des cons…

i3 passe le balai.

Fin

Article et sources complémentaires : http://projetutopia.info/pourquoi-avancer-masque/

C'est en partageant que le Projet Utopia deviendra celui de tous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *